Liste :

  1. ADAMAH Bilitis Aimée
  2. ADJAMAGBO Edem
  3. AGBOKOU Eric
  4. AMOUSSOU Ayéwodé Urbain
  5. AWAGA Emerice Gislain
  6. BESSAN Komlan Edem
  7. DONKO Bileyo
  8. FARE Noun Marthe
  9. OURO AGORO Kamilou
  10. MAKOUVIA M. Johaness

MOTIVATION :

1- ADAMAH Bilitis Aimée

Elle est la directrice de Bilitis Fashion, une entreprise de production, d’exportation de vêtements et accessoires. Elle est la promotrice des héritages colorés, un évènement qui fait la promotion des valeurs et cultures africaines à travers la mode, la gastronomie et l’art contemporain. Ceci, afin de sensibiliser le public sur le côté positif d’art vestimentaire, culinaire et contemporain. Sa contribution dans le cadre de la riposte contre la Covid-19 a été très visible. Les sensibilisations, La confections des masques personnalisés et des ateliers de formation à l’endroit des jeunes sont les actions qu’elle a menée au cours de cette année.

2- ADJAMAGBO Edem

Il est un jeune entrepreneur.  Directeur de Semoa Group, il fait partie de ceux là qui ont su faire preuve de créativité en cette période de crise sanitaire au Covid-19, pour innover et apporter des solutions technologiques aux populations. Edem Adjamagbo, avec sa solution WhatsApp Banking, il a réussi où l’un des GAFA a échoué. Son service lui a permis de gagner la confiance des acteurs de la haute sphère de la finance. Depuis le 10 septembre 2020, sa startup permet désormais aux utilisateurs de l’application Ecobank Mobile, de transférer des fonds depuis leur compte vers leur portemonnaie électronique Tmoney. Ceci via son Bot, nommé « Dédé ».

3-         AGBOKOU Eric

Il est le patron de ChocoTogo, une coopérative spécialisée dans la transformation et la commercialisation du cacao national. Formé en Italie et au Mexique, pays à profond ancrage chocolatier, Eric AGBOKOU est une version moderne de Robin des Bois. Il milite pour le commerce équitable et la restitution de sa dignité au cacaoculteur lambda. Son ambition, s’approprier le marché ouest-africain du chocolat bio et passer le cap des 10 000 tonnes annuels de production. Par la qualité de ses produits, Il renvoi une bonne image des entrepreneurs Togolais. En cette année 2020, il a formé des dizaines de jeunes entrepreneurs à la transformation du cacao national.

4- AMOUSSOU Ayéwodé Urbain    

     

Biotechnologiste microbien de formation, Urbain Amoussou a vite viré dans l’entrepreneuriat et l’écriture après son retour de Fès où il a étudié. Des œuvres de l’esprit à l’entrepreneuriat, le jeune togolais a à son arc plusieurs cordes, et semble bien installé dans les sérails de l’incubation togolaise. Il est le Directeur du projet CUBE, un incubateur de jeunes entrepreneurs qu’il a fondé en 2016, pour accompagner les projets d’innovation et des startups africaines dans la définition et la structuration de leur Business Plan, ainsi que la levée des fonds. Il est aussi chargé d’affaires chez NunyaLab, un incubateur lancé par le gouvernement et le PNUD. En cette année 2020, il a été très actif dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus. De la confection des dispositifs de lave-main, en passant par les visières et le respirateur fabriqué au Togo, il y était associé. Aussi dans le but d’accompagner les jeunes porteurs de projets à avoir du financement, il a lancé un appel pour 5000 projets. Récemment, il a participé au lancement d’un nouveau projet du PNUD dénommé “Fonds d’Aide d’Urgence aux Micro, Petites et Moyennes Entreprises au Togo”. Le projet veut aider les MPME togolaises à faire face aux impacts économiques graves engendrés par la pandémie de la covid-19 qui poussent certaines de ces entreprises vers la faillite. Ce nouveau projet dont la phase pilote sera exécutée sur 6 mois pour un budget d’environ 350 mille Dollars US se veut une réponse partielle aux impacts économiques négatifs de la Covid-19 sur les MPME dont la plupart sont confrontées à des pertes significatives qui menacent leurs activités et leur solvabilité et leurs employés ont la peur au ventre d’une éventuelle perte de revenus ou d’un licenciement. Urbain Amoussou est également le fondateur d’AGAU Edition, une plateforme numérique de partage de textes, d’initiation à l’écriture, d’édition et de révélation des talents littéraires en Afrique.

5- AWAGA Emerice Ghislain

Il est un jeune entrepreneur souvent cité comme le plus jeune milliardaire du pays. A la tête de plusieurs entreprises dont la Global Trade Corporation (GTC) SA spécialisée dans la spéculation boursière et en cours d’implantation dans une vingtaine de pays sur le continent, Ghislain Emerice AWAGA est incontestablement l’un des jeunes togolais qui a été très impactant en cette année 2020. Il a offert des emplois à des centaines de jeunes et formés gratuitement des milliers d’autres jeunes. Face aux conséquences économiques de la crise sanitaire, il a organisé avec son association une tournée dans certaines localités pour offrir des bavettes, des dispositifs de lave mains et des vivres aux populations. Entrepreneur à succès, il a été identifié comme l’une des personnalités qui font l’économie au Togo. Ghislain Awaga, la vingtaine, ambitionne de se lancer dans le capital-investissement (private equity en anglais), au cours du dernier trimestre 2020.

6- BESSAN Komlan Edem

Spécialiste en Nutrition-Santé et diplômé en Administration des Ressources Humaines et Stratégies, BESSANH Komlan Edem, dirige depuis 2013, NUTRI-TOGO SARL, une société de recherche, de transformation et de commercialisation des produits dérivés des champignons médicinaux, dont la marque commerciale est CHAMPISO. Sacré ‘‘Meilleur jeune Entrepreneur’’ lors de la 2è et 3è éditions du concours des Meilleurs Jeunes Entrepreneurs, organisé cette année par le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) et le Programme d’Appui au Développement à la Base (PRADEB), BESSANH a également, à son actif d’autres distinctions honorifiques reçues du Chef de l’Etat togolais (Chevalier de l’ordre national de mérite en 2017 ; Officier de l’ordre national de mérite en 2018). Au cours de cette année, sa société s’est illustrée dans plusieurs actions de mobilisation et d’accompagnement contre la Covid-19 et des appuis aux populations dans plusieurs localités du pays. Pour apporter une solution concrète à cette pandémie, BESSANH fait partie des connaisseurs en phyto-médicaments dont la formulation, a été soumise et sélectionnée par la COMUL. Il fait partie des voix importantes qui ont travaillé, pour la mise en place, cette année, de l’interprofession des acteurs de la filière des champignons au Togo. Il est très actif dans des émissions radiophoniques à grande écoute et sur la chaine de télévision nationale, pour la sensibilisation de ces compatriotes, autour des mesures sanitaires et pour des séances de coaching et d’enseignements en vue du développement holistique de la jeunesse. Une mission qui lui tient à cœur et qu’il exécute dans le cadre de son cabinet 3 clés-Afrique, spécialisé dans le leadership, le coaching, l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies de gestion. Edem a également mis à la disposition de la population pendant cette période, des compléments nutritionnels, à haut impact sur la santé, pour renforcer leur système immunitaire.

7- DONKO Biléyo

Présidente de l’association Terreau Fertile, elle est la promotrice du salon d’investissement FERIN dont la deuxième édition a eu lieu en octobre dernier en virtuel. Avec cette initiative, elle a permis à des jeunes Togolais d’obtenir des financements pour leur projet. Avec son association, elle a activement contribué à la lutte contre la pandémie de la Covid-19 au Togo. Elle a collecté et distribué plus de 500 kits de survie aux populations et aux orphelinats. Notons qu’elle est aussi la chef Division de la Douane à l’Aéroport International de Lomé.

8-       FARE Noun Marthe

Noun Faré est diplômée de l’Ecole Supérieure de journalisme de Lille et vis actuellement au Togo. Souvent vue comme féministe, entre ses différentes occupations professionnelles, elle trouve le temps d’écrire, d’assouvir sa passion et de mettre en mots certaines réalités. En cette année 2020, elle a participé sur les plateformes digitales à sensibiliser les togolais sur les mesures barrières contre la Covid-19. Très active, elle est aussi la coordinatrice du mouvement NON C’EST NON, qui défend les droits de la femme. Avec ce mouvement, elle mène un combat permanent pour le respect des droits de la femme.

9-  OURO AGORO Kamilou

King Agoro n’est plus à présenter dans la région de la Kara. Aucun événement culturel ne se fait sans sa touche personnelle. Avec son agence de communication et d’évents, King Agoro s’est fait un nom et demeure un leader incontesté au sein de la jeunesse de la Kara. Le jeune promoteur de l’événement Kara Music Awards, s’est fait remarquer cette année à travers des actions pointues pour lutter contre la propagation du virus, COVID-19. Avec quelques jeunes de la région, ils ont fait des actions de sensibilisation et partager des kits aux couches vulnérables. Promoteur culturel, animateur d’événements et animateur sportif sur une radio locale, King Agoro s’est donné pour ambition de promouvoir le showbiz au nord du pays et plus précisément dans la région de la Kara.

10- MAKOUVIA M. Johaness

Coordonateur des Projets et des Programmes de développement, nominé au rang et au Titre du Jeune Ambassadeur international de Paix au Sommet Continental de l’Afrique, il est le directeur général du consortium STAMM qui compte à son actif trois (03) sociétés dont STAMM BTP- GÉNIE Civil pour les activités de BTP, STAMM SÉCURITÉ Spécialisée dans la Vidéosurveillance, le gardiennage, la protection de biens et personnes, et STAMM qui est dans le domaine maritime assurant sécurité et ravitaillement des bateaux. Il est très engagé pour la cause de jeunesse à laquelle il offre des créneaux d’emplois. Par ailleurs, il est aussi porte flambeau de l’évangile de paix et de développement au TOGO sous le manteau de Président Fondateur de l’ONG internationale Mouvement des jeunes promoteurs de la Paix (MJPP).
Cette organisation qui est implantée dans toutes les 39 préfectures du Togo et récemment au Niger, s’est donnée pour mission de faire de la paix un phénomène contagieux dont les manifestations se renforcent mutuellement. À travers le FORUM NATIONAL DE LA JEUNESSE POUR LA PAIX qu’il organise Annuellement, il sensibilise et forme les jeunes sur le bien-fondé de la culture de la paix, de non-violence et du vivre-ensemble surtout en des périodes pré-électorales, électorales et post-électorales. En cette année de crise sanitaire, il a à travers ses entreprises, offert des emplois aux jeunes togolais et organisé des campagnes de sensibilisation sur les mesures barrières contre la Covid-19 et aidé les populations en leur donnant des vivres au travers du grand projet qu’il initie au nom de MIDOUNOU. Il est également le promoteur du concours national « AMBASSADRICE DE PAIX ».

#TTI_3