Liste:

  1. APAMPA Elisabeth
  2. APEDO Edwige
  3. ATIGAKU Anita
  4. CODJIA Océane
  5. xxxxxx
  6. DOUBIDJI Hélène
  7. GUEZERE Charlotte Mèdèwè
  8. HUNLEDE-AFO Dédé Massogna Thérézia
  9. MEMEDE Ambroisine
  10. N’GBANLA Magnim Andréa

MOTIVATION

1- APAMPA Elisabeth

Passionnée des médias, des arts et de la culture depuis sa tendre enfance, Elisabeth APAMPA est une animatrice radio, et télé , Chef d’antenne et des programmes de Radio Zéphyr fm à Lomé, Togo. Event Host et Planer, Directrice artistique actuelle du Label Kabash Business, Première femme journaliste culturelle à avoir un festival des cultures urbaines qui célèbre les arts de rue et la musique live. Elle a eu à bloquer de grand carrefour comme 2 Lions, Carrefour Wuiti 3K, Carrefour Agbalepedo et autres. En collaboration avec l’Union européenne, l’institut français du Togo, l’ambassade france et autres partenaires, malgré la Covid 19, elle a tenue sa 4 eme édition , engageant les artistes dans la lutte contre la Covid-19.
Influenceuse Unicef Togo, Merci Mon héros (projet Us), coordinatrice d’une fondation et présidente de sourire ensemble association, Elisabeth Apampa s’est énormément engagée pour la cause des enfants en situation de rue, des jeunes filles et des femmes veuves.

Très active dans tout ce qu’elle fait, elle s’impose parmi les jeunes femmes de médias les plus influentes au Togo, notamment dans l’univers culturel particulier du ShowBiz et dans le social. Très active sur les réseaux sociaux, elle a fait de ses émissions un canal de sensibilisation pour parer contre la pandémie de Covid 19. Une sensibilisation relayée fortement par son association “Sourire ensemble” et sa fondation. Elle a accompagné les artistes de la chanson avec son initiative «Ma Musique Ma Rue» qui s’est déroulée sur les plateformes numériques. Avec son association, ses partenaires, elle a offert des bavettes , des dispositifs de lavage des mains, vivres, fournitures scolaires couplés de projection de films thématiques aux populations pour faire face à la Covid-19. Depuis 8ans déjà elle voyage dans les villages pour briser les tabous et être à l’écoute des nécessiteux . Son projet bien-être s’est accentué en 2020, sillonnant plus 35 villages cette année pour des actions humanitaires et sanitaires , des actions qui se poursuivent encore avec l’implication des artistes de la chanson. Chargée à la communication des All Music Awards, Elisabeth Apampa est une marque jeune qui rend fière.

2- APEDO Edwige          

Elle est seule femme journaliste qui dirige un groupe de presse au Togo. Très déterminé pour la cause des enfants et des femmes, cette journaliste / activiste embrasse bien plusieurs secteurs. Le réseau des journalistes pour la promotion du droit des enfants au Togo dont elle est la présidente n’a pas manqué de monter aux créneaux pour interpeller les parents sur les soins à apporter aux enfants en cette période de pandémie. La situation des enfants de la rue face au Covid-19 a fait l’objet de plaidoyer à l’endroit des autorités. Prendre le parti des enfants, C’est donc ainsi que la jeune journaliste met sa passion au service d’une cause sociale aussi noble.

3- ATIGAKU Anita

Journaliste à la télévision togolaise (TVT), elle est présentatrice du JT 20 Heures. Elle a fait preuve de professionnalisme et a été très présente au cours de cette année. Elle a aussi eu à lutter contre la Covid-19, à travers ses émissions.

4- CODJIA Océane

Elle a tout dévoilé son talent aux téléspectateurs et au public togolais en cette année. Dynamique et professionnelle, elle a été très sollicité sur plusieurs événements en cette année. Elle s’est engagée dans son domaine dans la lutte contre la Covid-19. Avec son émission, elle a enchaîné des invités qui venaient les uns après les autres sensibilisent la population sur la pandémie et sur les gestes barrières.

5- xxxxxxxx

6- DOUBIDJI Hélène

Très passionnée par le journalisme dès son jeune âge, La présidente de l’Association Togolaise des Organes de Presse Privée en Ligne (ATOPPEL). Elle n’est sans doute plus à présenter. La journaliste a, à plusieurs reprises porter haut le nom du Togo. La dernière en date est son sacre du Grand Prix Régional du Journalisme Sensible au Genre dans la catégorie Presse en cette année 2020.

7- GUEZERE Charlotte Mèdèwè

Journaliste présentatrice de talent, Charlotte GUEZERE fait partie des figures de la télévision au Togo. Oratrice avérée, elle fait de la maitrise de la langue de Molière et de celle de Shakespeare son véritable atout pour exister dans la jungle médiatique du Togo. Journaliste présentatrice sur la chaîne New World, cette jeune passionnée est également une amoureuse du social. Celle qui a su conquérir tant d’audiences s’est, comme ses confrères, ralliée à la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Autant sur le plateau que lors de différents ateliers, la journaliste ne rate pas de sensibiliser. Son engagement pour la cause du leadership féminin est aussi à souligner.

8- HUNLEDE-AFO Dédé Massogna Thérézia

 

Première personne à poser sa voix pour un spot publicitaire en mina au Togo, Hunlede Dédé Massogna Thérèse communément appelée « Da Dédé » est présentatrice de journal en langue locale et animatrice des émissions « Somenegnon » et « Miwoenegnon » sur la radio Kanal Fm à Lomé. Cela fait plus de 20 ans que cette voix émane des ondes pour un vaste auditoire. Le vivre ensemble, le rejet de l’injuste sur toutes ses formes, la sensibilisation à bien d’égard sur diverses préoccupations constituent la ligne directrice de cette dame qui manie avec une aisance inaccoutumée le mina dans un style décomplexé et humoristique. Née à Aného, ville située à 45 Km de Lomé, Da Dédé est issue d’une famille polygame où elle est strictement élevée par sa mère dont elle est l’ainée. Elle fit ses études primaires et secondaires dans la ville tricentenaire mais malheureusement, son cursus scolaire a été écourté à cause d’une douloureuse maladie qu’elle a eue à l’âge de 16 ans. L’école n’étant pas forcément synonyme de réussite dans la vie, très tôt, elle décide de se lancer dans le commerce alors qu’elle a regagné Lomé, la capitale. C’est ainsi qu’elle combinait le commerce des assiettes et la vente de fruits au marché de Hanoukopé. Une activité qui lui permettait de vivre convenablement. Mais en 1996, une nouvelle carrière s’offre à elle : l’animation radio. A l’origine, une participation aux émissions de jeux sur une radio de la place. Son intérêt pour ces émissions interactives lui a valu plus tard, un poste d’interprète à la radio Evangile. Un animateur séduit par la pertinence de ses interventions, lui a fait appel, pour interpréter en mina, une émission, consacrée à l’entreprenariat qui se déroulait en Français. Après la radio Evangile, Da Dédé rejoint Nana Fm, après avoir fait entre temps, un petit crochet à la radio Bonne Nouvelle. C’est toujours en participant aux émissions interactives, que la porte de la radio Nana Fm lui a été ouverte. Très appréciée par les autres auditeurs de Nana Fm qui la réclamaient souvent, Da Dédé a conquis aussi le cœur des animateurs qui eux-mêmes l’appelaient parfois pour réagir lors des émissions. Et à l’occasion de la célébration des 2ans de Nana Fm, une bonne proposition lui a été faite.
Aujourd’hui, et ce, depuis Octobre 2009, Da Dédé travaille à la radio Kanal Fm et a à son actif deux émissions de grandes écoutes « Somenegnon » et « Miwoenégnon ». Tous les jours, de 10 H 00 à 10 H 55 sauf le week end, à travers son émission « Somenegnon », Da Dédé instruit les auditeurs sur les sujets de société, santé, les questions relatives à la famille, au code de la route et à la culture. Quant aux après-midi, elle anime sa seconde émission « Miwoenégnon », consacré, aux sujets d’actualités, décryptés avec ses invités journalistes et ou acteurs de la société civile. Et ce n’est pas tout. Outre l’animation de ces deux émissions, Da Dédé est aussi présentatrice du journal en mina. Taches qu’elle assume avec beaucoup de tacts. Elle a été aussi la Présidente de Jury de l’événement musical 228 T Factor. Sa contribution dans la lutte contre la crise sanitaire a été incontournable avec l’émission qu’elle anime en éwé.

9- MEMEDE Ambroisine Azododassi

Directrice générale de la première agence de presse privée au Togo, Savoir News, depuis 2010, Dame Mêmèdé a intégré le monde des médias en 2000. Aujourd’hui, elle est membre du conseil d’administration de plusieurs organisations de presse, que ce soit sur le plan national ou régional.

Ambroisine Mêmèdé a été reconduite trésorière générale de l’Observatoire togolais des médias (OTM), lors de l’assemblée générale du 23 octobre dernier. Elle a successivement été Secrétaire générale adjointe et Vice-présidente du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), de 2014 à 2018. Elle est également la Vice-présidente de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC-Togo). Au plan africain, Mêmèdé est membre de la coordination du Réseau des Médias pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN), une association africaine de plus de 240 organes de presse d’Afrique. Ambroisine Mêmèdé est la secrétaire générale du REMAPSEN-Togo. Ambroisine Mêmèdé s’est bien distinguée dans la lutte contre la Covid 19.

Des articles informant la population sur les mesures barrières et l’évolution de la pandémie ont afflué les colonnes de Savoir News, une agence qui dispose de correspondants dans presque toutes les régions du pays.

Dame Mêmèdé a balayé tous les secteurs touchés par la Covid 19, allant de la sécurité à l’agriculture, de l’éducation à l’information entre autres. Pour mieux informer sur la Covid 19, elle a créé une rubrique spéciale CORONAVIRUS, dédiée aux informations sur cette pandémie. Elle a également lancé (ensemble avec d’autres consœurs) depuis mars, un mouvement national de femmes des médias, sous la dénomination #FemmeMedia_vs_Covid 19 ; mouvement auquel ont adhéré plusieurs femmes des médias, sur toute l’étendue du territoire national. Plusieurs messages de sensibilisation ont été véhiculés (pendant quelques mois) en français et dans des langues nationales sur les réseaux sociaux.

10- N’GBANLA Magnim Andréa

Directrice du site d’information Togoonair.com, elle est la secrétaire générale de la section togolaise de l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF-Togo). En cette année 2020, elle a énormément contribué à la lutte contre la Covid-19 au Togo à travers son média et avec le bureau de l’UPF-Togo.

# TTI_3