Liste :

1- Me ABOUGNIMA-KADJAKA Molgah

2- ATAYI Edwige

3- AKAKPO Dani Abla

4- BAKO Mariama

5- BAMAZI Clarisse

6- Dr HALATOKO BELEI Wemboo Afiwa

7- DE SOUZA Olivia

8- SAMA Valentine

9- KPEKPASSE Somahalo

10- ZIBO Laouratou

Motivations :

1- Me ABOUGNIMA-KADJAKA Molgah 

C’est une femme à plusieurs casquettes, notaire de profession, elle est présidente honoraire de la Chambre des Notaires du Togo, conseillère générale de l’Union Internationale du Notariat, vice-présidente de l’Association des femmes juristes du Togo, députée à l’Assemblée nationale, membre parlementaire de la Francophonie et Ambassadrice de la paix.  Très discrète, elle s’est encore beaucoup impliquée en cette année. La vie professionnelle de Maître Kadjaka ne tourne pas essentiellement qu’autour du droit. Elle évolue également dans le social à travers des actions qui visent à impacter positivement la vie de ses concitoyens. Elle milite dans plusieurs associations car étant très sollicitée pour apporter son coup de main. Présidente et fondatrice d’une association de développement dénommée « Aide et Action à la Veuve, à l’Orphelin et à l’Enfant Déshérité » (AAVOED). A travers cette structure humanitaire, elle a initié plusieurs actions sociales en faveur de la jeunesse et des personnes démunies.

2- ATAYI Edwige 

Secrétaire Générale de l’Association des Nana Benz du Togo, elle est la discrète promotrice de la boulangerie Le Croustillant. Avec un parcours exceptionnel dans l’entrepreneuriat au Togo, elle a , à ce jour à son actif plus de cent cinquante (150) employés. En cette année 2021, avec les autres membres de l’Association des Femmes Chef d’Entreprise du Togo (AFCET) dont elle est aussi la Secrétaire Générale, elle participe aux actions mises en place pour la relance économique Post Covid. Sur le plan social, elle a eu un grand impact sur les couches vulnérables. Plusieurs œuvres caritatives et sociales sont à son actif.

3- AKAKPO Dani Abla 

Elle directrice de la Togolaise d’Affrètements et d’Agence de Lignes (TAAL) et Présidente de l’association des professionnels des compagnies de navigation et consignation de navires au Togo (NaviTogo). C’est une femme déterminée avec une carrière professionnelle brillante et solide, elle fait aujourd’hui parti des réussites féminines togolaises. Très discrète, elle s’implique dans plusieurs activités d’empowerment féminin, au service de ces jeunes femmes qui veulent “réussir”. En cette année, elle s’est beaucoup impliquée dans la redynamisation des activités au niveau de l’économie bleue.

4- BAKO Mariama 

Directrice Générale de la société nationale West African Fats and Oil (WAFO) Industry, implantée dans la zone portuaire de Lomé. Elle est la promotrice des produits Aisha. Agronome de formation, Mariam Bako a eu un parcours atypique avant de voir ses rêves prendre corps. Elle a débuté par la vente en détails de produits manufacturés et a gravi les échelons du monde des affaires pour être aujourd’hui, l’une des rares femmes industrielles du Togo et d’Afrique de l’Ouest. En cette année, malgré la crise sanitaire elle a su maintenir son entreprise et ses employés. Elle emploie plus d’une centaine de main d’œuvre.

5- BAMAZI Clarisse 

Dame dynamique et efficace mais très discrète, elle est la PDG du Cabinet GRH Consul. Un cabinet spécialisé dans la gestion des ressources humaines. Celle qui est passée par la direction des ressources humaines de la BTCI devenue IB Bank Togo est une dame au grand cœur. Depuis le début de cette pandémie, elle a posé des actions concrètes à travers la distribution de cache-nez et de laves mains aux personnes vulnérables. Docteur en Ressources humaines obtenu en France, son cabinet a en charge la gestion du personnel qui gère les différents sites de TogoCom et le personnel de certains chantiers routiers confiés aux Chinois. Cette femme active est aussi dans l’immobilier. En effet, elle est la propriétaire des immeubles “Mangouani” dont l’un sert de local pour l’entreprise Majorelle. Fort de son management, et de ses actions concrètes mais discrètes, elle fait partie des femmes les plus inspirantes de cette année.

6- Dr HALATOKO BELEI Wemboo Afiwa

Médecin Commandant et Biologiste, elle est la directrice Générale de l’Institut National d’Hygiène (INH), le centre de référence pour la réalisation des tests de COVID-19 dans le pays. Son implication dans la riposte à la COVID-19 est réelle. Depuis que la pandémie de COVID-19 s’est déclarée le 06 mars 2020 au Togo, elle a surmonté avec son équipe un défi de taille avec la mise en place d’un système pérenne de convoyage des échantillons et d’approvisionnement en consommables et en réactifs pour la réalisation des tests. Elle a mis en place un planning de résolution des urgences. Ces urgences, sont le déroulement des tests de COVID de la veille, les tendances des résultats, la gestion du rendu des résultats des voyageurs en urgence. Ensuite viennent les activités quotidiennes régulières, ainsi que la campagne de vaccination contre la Covid-19 dans notre pays qui permet peu à peu la relance des activités économiques.

7- DE SOUZA Olivia 

Cheffe cuisinière internationale, elle a un parcours impressionnant qui lui a permis, à ce jour, de s’inscrire sur la carte des chefs cuisiniers africains les plus en vue. Mme Olivia De Souza est une référence dans ce métier. Elle est aujourd’hui consultante en cuisines d’Afrique auprès d’entreprises. Elle met également son savoir-faire au service de la population mondiale en intervenant dans des émissions de cuisine sur les plus grandes chaînes mondiales à l’instar de Canal+. Sur le plan social, elle offre souvent des repas aux détenus et aux enfants de la rue. En cette année, elle a fait une grande collecte de vivres pour les orphelinats dont l’orphelinat Mother Charity qui avait eu récemment des soucis.

8- SAMA Valentine 

Valentine Akoéké Sama, Entrepreneure, Fondatrice – Directrice Exécutive du Cabinet international VALKEN’S CONSULTING spécialisée en Économie de Développement et évaluation des programmes et projets. Elle a été élue en janvier 2021 Présidente du Réseau Togolais de l’Evaluation (RéTÉva), une instance qui travaille à l’évaluation constante des Programmes et Projets incarnés par les politiques publiques et le développement du secteur privé au Togo. Aussi elle est Consultante en Économie de Développement et s’intéresse particulièrement aux politiques de développement durable des jeunes et des femmes pour l’épanouissement de l’Homme. Aussi, Mme SAMA est l’actuelle Présidente de l’Association des Femmes Chefs d’entreprises du Togo (AFCET), une plateforme d’entrepreneures qui a 20 ans cette année. Avec plusieurs initiatives à sa corde, comme l’élaboration de plusieurs programmes pays emploi-Jeunes et femmes et évaluations d’impacts de différents projets d’envergure nationale et régionale, elle participe aussi activement au développement du secteur privé et s’implique avec ses pairs pour la relance des activités économiques après la covid-19.

9- KPEKPASSE Somahalo

Mme KPEKPASSE Somahalo, 2ème Adjointe au Maire de Kozah 1, DG de Société “ELINO”, Responsable d’ONG “AED-LIDAW” et Présidente de l’association Rassemblement des Femmes Unies pour le Développement (RFUD). Elle est une femme à fort caractère. Très active dans le domaine social en travaillant pour la sensibilisation des jeunes filles sur le VIH-SIDA, Mme Kpekpasse s’est bâtie une réputation de femme d’impact. Seule femme dans l’exécutif de la commune Kozah1, elle s’est bien illustrée en cette période de COVID-19 en organisant des activités de sensibilisation et en faisant des dons aux couches vulnérables pour se protéger contre la pandémie. Elle est engagée dans l’éradication de la pauvreté, la scolarisation des enfants et l’autonomisation des femmes.

 

10- ZIBO Laouratou

 

Présidente de l’Association des Femmes Commerçante de Blitta (AFECOB), elle est la responsable préfectorale de la fédération des bénéficiaires des services financiers (FEBESEF). Elle est membre de l’association des femmes Chefs d’entreprise du Togo (AFCET). Durant toute l’année, elle a été aux cotés des femmes commerçantes de ladite préfecture face aux impacts de la crise sanitaire sur leurs activités. Elle sensibilise ces dernières sur l’éducation financière et le civisme fiscale. Aussi représentante de l’ONG AOIB pour la préfecture de Blitta, elle a sur le plan social, soutenu et pris en charge des orphelins, appuyé les communautés à travers l’installation des forages et puits, sensibilisé des populations sur la lutte contre COVID-19 et le respect des mesures barrières.